centre d'échange et de création des arts de la scène
AccueilDécouvrir
My Name is... Alice
Cie. Les Filles de l'Ogre / novembre 2017
Mercredi 8 novembre à 10h & 20h

Réservation indispensable au 01 43 63 41 61 ou


My Name is... Alice

Compagnie Les Filles de l’Ogre

D’Après Alice Au Pays des Merveilles de Lewis Carroll
Spectacle jeune public à partir de 7 ans
Création 2017-2018
Mise en scène Marie Ballet
Création lumière Agathe Patonnier
Avec Marion Amiaud et Sarah Gautré
Admninistration Léna Guellil

« J’ai vu un garnement qui debout sur la tête
Riait tout fort, à mon grand désarroi.
Je lui dis de se mettre aussitôt à l’endroit,
Mais pour toute réponse, il se moqua de moi :
« Sur vos pieds, me dit-il, vous avez l’air si bête,
Que je ne peux me retenir de rire ! »
Comptine anglaise.

Notre spectacle précédent, Faim, questionnait la figure du Petit Poucet. Ce qui nous touchait dans ce conte, c’était cette histoire du plus petit, du laissé-pour-compte, qui parvient à triompher de la faim et de la mort. La figure d’Alice a en commun cette faculté d’ouvrir au merveilleux et au poétique. En effet, le Petit Poucet, qui commence avec un certain réalisme dans la faim et la misère, bascule dans le merveilleux notamment avec les bottes de Sept Lieues… Alice est également celle qui va permettre d’ouvrir les portes de l’imaginaire, d’échapper au morne quotidien pour ouvrir la voie de la fantaisie et du rêve.
J’ai découvert Alice au pays des Merveilles enfant, dans une édition bilingue. Très vite, la magie de la langue anglaise a opéré. Les sons, la musicalité et le rythme ont pris le pas sur le sens. Je ne comprenais pas tout, loin de là, mais j’aimais me promener dans la langue anglaise comme dans un pays étranger, où tout était différent, échappait au sens et semblait, du coup, merveilleux.

Lewis Carroll, Charles Lutwidge Dogson, de son vrai nom, naît en 1832 en Angleterre, au sein d'une famille nombreuse, dont le père est un pasteur anglican. Troisième de onze enfants, qui tous comme lui sont gauchers et bégayent, le jeune homme doué, mais à la personnalité effacée entre en 1851 au Christ Church College d'Oxford . Il en sort diplômé de mathématiques et y devient enseignant en 1855.
Mal aimé, son bégaiement le rendant peu sociable, il semble trouver ses amitiés dans la fréquentation des enfants, n'éprouvant pas d'anxiété à leur contact. C'est ainsi qu'il sera l'ami d'Alice Liddell et de ses soeurs.
Il publie sous son vrai nom des ouvrages d'algèbre et de logique mathématique ainsi que des recueils d'énigmes et de jeux verbaux. Outre son goût pour les mathématiques, Charles Dodgson se passionne pour les arts et la littérature. Ainsi, à partir de 1856, il publie des nou­velles dans le magazine The train, sous le pseudonyme de Lewis Carroll.
C'est en 1862 à la faveur d'une promenade en bateau avec Alice Liddell, qu'il improvise Alice sous Terre qui paraitra en 1865 sous le titre Alice aux Pays des Merveilles.

La Compagnie Les Filles de l’Ogre a été créée en 2011 par Sarah Gautré et Marion Amiaud. Elles se rencontrent à l’école Claude Mathieu (art et techniques de l’acteur) à Paris. En 2009 elles se retrouvent avec quelques anciens élèves du TNS et de l’école Claude Mathieu au­tour d’un projet commun, Les Lectures du Lundi. Il s’agit de se retrouver chaque semaine dans un bar du 19ème arrondissement et de proposer une soirée littéraire de qualité, publique, gra­tuite et unique. Sont proposés pendant 4 ans des textes très divers (romans, nouvelles, pièces de théâtre, essais, chansons, etc.).

Production Les Filles de l'Ogre & Oui Aujourd’hui