centre d'échange et de création des arts de la scène
AccueilCréerMon voisin est un artiste
Résidence partagée

Dans le cadre de la manifestation Mon voisin est un artiste initiée par la Ville, Lilas en Scène s’associe au Théâtre du Garde-Chasse, théâtre municipal de la Ville des Lilas, et au Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis pour soutenir un compagnonnage sur une saison. 

Cette résidence donne lieu à la présentation du travail de la compagnie à Lilas en Scène, au TGC et dans d’autres lieux lilasiens. 

Des temps de travail ainsi que des actions culturelles sont prévus tout au long de l’année. Une demande doit être déposée auprès des services culturels de la Mairie des Lilas.

 

Saison 2018 - 2019

Résidence artistique de la Cie. Les Ateliers du Spectacle - Groupe N + 1

Le groupe n + 1 est en résidence artistique aux Lilas pour la saison 2018- 2019, dans le cadre de "Mon Voisin est un artiste". Dispositif porté par la Ville des Lilas, Lilas en Scène et le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

L'ECOLE DU RISQUE / RESIDENCE ARTISTIQUE

Une démarche théâtrale et participative :

L’école du risque repose sur l’idée audacieuse qu’il serait possible d’apprendre à prendre des risques. Elle s’adresse à toutes celles et ceux, de tout âge et toute condition, qui souhaitent explorer leur rapport au risque à la manière de chercheurs, par l’expérience, l’invention, le jeu.
Comme toute école, elle repose sur un ensemble de disciplines. On y enseigne le risque lié au corps, mais aussi le risque de parler en public, de monter un pro­jet. Et même le risque de se tromper, d’échouer, de se prendre les pieds dans le tapis.
De cours magistraux en travaux pra­tiques, le groupe n+1 propose aux parti­cipants ses outils d’écriture, de jeu et de fabrication plastique.

Les rendez-vous :

Aux Lilas, l’école du risque est mobile et s’installe dans divers lieux de la Ville pour rencontrer tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont le goût et la science du risque. Nourrie de ces échanges, la compagnie créera une courte pièce de théâtre qu’elle présentera au printemps 2019 pour lancer les cours du risque…

Les rencontres du risque
Vous vous considérez comme un acteur du risque ? Vous prenez ou avez pris des risques ? Alors venez partager votre expérience avec le groupe n+1.
Les N+1 sont à votre écoute
• mercredi 3 octobre au Garde-Chasse de 16h à 18h
• mercredi 17 octobre au Centre culturel de 16h à 18h

Les cours du risques
Les cours du risque sont des ateliers gratuits, ouverts à tous, adultes, en­fants, désirant explorer le risque et le représenter sous la forme d’une pratique théâtrale et plastique.
Le calendrier des cours du risque sera dévoilé au cours de la saison.

Le groupe n+1 est composé d’un noyau d’au­teurs et acteurs, Mickaël Chouquet, Balthazar Daninos, Léo Larroche, au­quel s’ajoute une variable n+1 de collabo­rateurs particuliers. Ceux-ci peuvent être chercheurs, philosophes, géographes, acteurs du champ social, puisque le groupe n+1 cultive dans ses spectacles un goût certain pour la connaissance et le partage de savoirs.
Les n+1 s’installent dans un endroit in­connu et organisent l’espace en fonction du terrain. À ce titre, ils travaillent en re­lation étroite avec des théâtres et struc­tures culturelles, mais aussi des centres de recherche, des établissements sco­laires, des associations de quartier… Les rencontres forment le tissu premier avec lequel les n+1 confectionnent leurs pro­ductions.
Les spectacles du groupe n+1 utilisent des moyens scéniques divers mais néan­moins précis, qui vont de la manipulation d’objets à l’incarnation plus classique de personnages, en passant par la fabrica­tion de dispositifs mécaniques.

infos sur la Cie les ateliers du spectacle et le groupe n+1 : www.ateliers-du-spectacle.org/

Informations résidence : Garde-Chasse, théâtre et cinéma 01 43 60 15 17 - www.theatredugardechasse.fr

Le groupe n+1 est en résidence artistique aux Lilas pour la saison 18-19, dans le cadre de Mon Voisin est un artiste. Dispositif porté par la Ville des Lilas, l’association Lilas en Scène, avec le soutien du conseil départemental de Seine-Saint-Denis.